Piblange - Bockange - Drogny - Saint-Bernard - Le Streiffel

logo du site
  • Piblange - Bockange - Drogny - Saint-Bernard - Le Streiffel
  • Piblange - Bockange - Drogny - Saint-Bernard - Le Streiffel
  • Piblange - Bockange - Drogny - Saint-Bernard - Le Streiffel
  • Piblange - Bockange - Drogny - Saint-Bernard - Le Streiffel
  • Piblange - Bockange - Drogny - Saint-Bernard - Le Streiffel
  • Piblange - Bockange - Drogny - Saint-Bernard - Le Streiffel
  • Piblange - Bockange - Drogny - Saint-Bernard - Le Streiffel
  • Piblange - Bockange - Drogny - Saint-Bernard - Le Streiffel
  • Piblange - Bockange - Drogny - Saint-Bernard - Le Streiffel
  • Piblange - Bockange - Drogny - Saint-Bernard - Le Streiffel
  • Piblange - Bockange - Drogny - Saint-Bernard - Le Streiffel
  • Piblange - Bockange - Drogny - Saint-Bernard - Le Streiffel
  • Piblange - Bockange - Drogny - Saint-Bernard - Le Streiffel

Accueil du site > Tourisme > Histoire

Histoire

Aperçu Historique

Les villages de Bockange, Drogny et Piblange ont été réunis très tôt dans une vie paroissiale commune, avant d’être associés dans une riche vie communale. Saint Bernard est un village construit en 1629 sur les ruines des hameaux de Ramèse et Remesch. Leur "date de naissance" est évidemment inconnue, mais on peut la situer au moment des " invasions barbares" (les Francs) au 5ème et 6ème siècles, d’où leurs noms probablement d’origine gallo-romaine ou germanique. Dans le "Répertoire Archéologique de la Moselle", Toussaint mentionne la découverte de tuiles romaines à 600 m de Piblange.

Le nom de Bockange apparaît pour la première fois dans les archives en 1215 sous la forme de Boukelingen, puis Buchinga en 1317, Buchingen en 1594, Boccange, Boucange en 1697. Ce nom semble provenir du nom germain Buchilo, Bukilo, changé en Bucco, et du suffixe -ingen ou ing, signifiant les gens ou les compagnons du chef germain Buchilo qui est à l’origine du village.

On trouve Drogny vers 1137 sous la forme de Drachener, Drachenen, puis, entr’autres, de Druenei vers 1200, Dressingen, Drechingen vers 1260. Drogny apparaît au 18ème siècle.Ce nom, selon certaines hypothèses, aurait pour origine le nom d’un homme gallo-romain Tracinius, transformé au fil des siècles en Trago, Drecho et du suffixe acum, changé en -ingen ou -ing. Selon une autre hypothèse, il s’agirait de la villa de l’évêque Drogon (Drogonis Villa) qui serait à l’origine du nom Drogny.

Les archives mentionnent Piblange vers 1181 sous le nom de Pibbingen ou Piblingen, devenant entr’autres, Pivelengen ou Pivelange vers 1250, Publingen vers 1594, Piblanche en 1756. C’est le chef germanique Bibilo changé en Bubilo qui aurait donné son nom au village grâce au suffixe -ing ou-ingen. Ce nom pourrait aussi venir de la dénomination de la "villa de l’évêque de Metz, Pibonis" (Pibonis Villa).

Piblange dépendait de l’ancienne province de Lorraine, possession de l’Abbaye de Villers-Bettnach. Piblange a absorbé Drogny entre 1790 et 1794, Bockange en 1812 et Saint Bernard au 20ème siècle au début des années 70.

Ces villages ont tissé, au cours des ans, des liens religieux, humains et économiques si étroits, suscités par leur position groupée, que leur histoire est tout à fait commune.



Dans la même rubrique

Site réalisé en SPIP pour l'AMRF